Europe Ministère de la Culture et de la Communication Région Réunion Le Port Consiel général de La Réunion
 
calendrier
Inscriptions
de 9h à 12h à l'ESA

en juillet
année 3 → le 16 juillet
année 1 → les 17 & et 18 juillet

* * *
en août
année 2 → 26 & 27 août
année 4 et année 5 → 28 & 29 août

 

Process
sous la direction artistique de Nathalie Gonthier, Commissaire d’exposition et intervenante à l'ESA


Process
est un dispositif d'exposition proposé par la quatrième année de l'ESA Réunion.
Ce laboratoire prend forme le temps de façon éphémère pour un moment de restitution. Le double objectif de Process est de montrer et en même temps d'expérimenter des processus, en mettant en évidence l'unité dans une pluralité des expérimentations, des recherches et des langages, mais aussi des formats et des différents médiums.

Process (n.m.) : ensemble d'étapes permettant d'aboutir à un certain résultat.

avec :
MATHIAS ARMOUGOM - MANON BOISSEAU - MORGANE BOURGAUX - EDOUARD CLOGATINE - GEORGIE GANNÉ - OCÉANE JEAN-JACQUES - VALENTIN KNOPP - ANNE CLAIRE LORICOURT - IWAN MIGNÉ - AUDE SIRARA - NICOLE MOLINERIS - ALEXANDRE GRONDIN

vendredi 24 mai | 17h00 à 19h00 |
dans la salle d'exposition de l'École supérieure d'art de la Réunion
entrée libre
 

"Dann-fon mon kèr"
Documentaire de création, 2018, 48’

 

Une scène, un ron ! Des poètes s'y succèdent. Leur langue créole claque, leurs pieds vibrent sur la terre. Si la poésie avait cet étrange pouvoir d'aider à panser les plaies de l'histoire, si elle était une manière d'être au monde, alors sur l'île de La Réunion, elle se nommerait fonnkèr (fond'cœur).
2018, 48'

Dann-fon mon kèr est un documentaire de création qui vous invite dans l'intimité de l'histoire réunionnaise et de sa langue créole, au sein d'un kabar fonnkèr là où les mots vivent grâce aux fonnkézers.

« Oté Fonnkézer Rant Dann Ron, fé bat la lang ! » (Poète rentre sur la scène, fait claquer ta langue !)

Depuis quarante ans les textes de ces poètes nous invitent à la résistance. Leurs âmes, leurs corps vibrants, nous murmureraient-ils subtilement une manière de voir le monde de façon poétique, afin de décaler notre regard, tel un pouvoir intime et ultime

Léquipe du film
Réalisatrice : Sophie Louÿs
Assistante-réalisatrice : Nathalie Vindevogel
Image : Raphaël O'Byrne, Francois Kotlarski
Assistante-caméra : Erika Etangsalé
Assistant lumière: Alain Cadivel, Virginie Briand
Son : Alain Rosenfeld, Thierry Desseaux
Assistant-son : Savinien Lévêque
Compositeur de la musique originale : Jako Maron
Montage : Jean-Michel Perez
Production : François Magal & Jonathan Rubin (We Film)
avec la participation de Palaviré Productions et Les films du haut d'un arbre

Avec le soutien de la SCAM, de la région Réunion, du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC), de France Télévisions, du ministère des Outre-Mer et du Fresnoy, studio national des arts contemporains

Sophie Louÿs, réalisatrice réunionnaise,

Sophie Louÿs est une jeune auteure réalisatrice de l'île de La Réunion. La pratique de la maïeutique et de la vidéo l'ont conduite dans divers coins du monde, Mali, Madagascar, île de Pâques, Terres australes... chaque bout de terre touché est une chance d'observer comment l'histoire des colonisations s'inscrit dans l'inconscient collectif. Son travail actuel questionne les conséquences de l'Histoire sur chacun d'entre nous. Utiliser la poésie et l'humour lui semble les meilleures armes pour exorciser les non-dits, les souffrances, les colères, les peurs gravées dans nos âmes méthodiquement injuriées. Comprendre ce que l'on porte en nous est, pour elle, le meilleur moyen pour ne pas s'enfermer dans le repli communautaire et identitaire.

source>kisskissbankbank

mercredi 15mai 19 | 14h
Entrée libre

 "Faire école d'art" & "Soirée S.O.S.P."
Une matinée de réflexion et de partage d’expériences pour questionner la transmission en acte et interroger les formes, méthodes et outils des écoles d’art.

 

dans le cadre du Laboratoire de recherche APILAB

« Faire Ecole d'art »
L'art ne s'enseigne pas, il se transmet. Ce postulat, énoncé notamment par Thierry de Duve, et désormais communément admis pour désigner la spécificité des écoles d'art (l'enseignement par l'expérience), présuppose donc que la valeur artistique s'inscrit davantage dans le rapport à la création que dans le résultat.
A partir de cette assertion qui sert de point de départ à notre réflexion, que transmettre et quelles formes produire en école d'art ? Comment se fait la transmission artistique, ici à l'ESA Réunion et ailleurs, dans d'autres écoles, d'autres structures et d'autres pays. Quelle est la fonction de l'école d'art, son rapport à la connaissance et à la réalité extérieure ? Plus spécifiquement, quel projet proposer dans une école d'art située sur un caillou dans l'océan Indien, La Réunion, île créole dont l'histoire est marquée par des phénomènes de migration et une pluralité d'influences (Madagascar, Comores, Afrique australe, France et Europe, Inde dravidienne, Chine)  ?

Dans un contexte de technocratisation des écoles d'art (concurrence des écoles, convention de Bologne), réfléchir sur ce qui fait école d'art semble à la fois une urgence et une constante opération réflexive. Ce séminaire propose donc d'explorer le présupposé de toutes les écoles d'art, la transmission de l'art par l'art, en interrogeant à la fois les cadres, les modalités, les méthodes et outils de la transmission dans un contexte de crise des écoles d'art et de questionnement du modèle universitaire normatif. Comment la recherche, elle-même extraite du monde universitaire, peut se réinventer et se nourrir de « l'école d'art » - et inversement - ?

Il sera donc question au travers de diverses expériences, d'aborder la question de la transmission en actes. Nous souhaitons croiser trois axes de réflexion :

- « penser l'école » en interrogeant, les formes, les modèles, les outils et expérimentations
- « faire école » en esquissant ou en révélant des pistes de travail afin de relier l'étudiant à ses territoires (la Réunion, l'océan Indien, le monde).
- « imaginer l'école » comme noyau ou foyer d'émergence et d'expression de récits oubliés ou invisibles, de paroles sourdes ou non légitimées ; comme espace pour l'art, la créolité et la décolonialité.

1-Thierry de Duve, Faire école (ou la refaire), nouvelle édition revue et augmentée, Paris, Les Presses du réel, 2008
"Faire école d'art"
JEUDI 2 MAI - 9h/12h
Salle de conférence

Retrouvez plus d'information dans le document ici

Soirée S.O.S.P.

> Situations optiques et sonores pures
Soirée S.O.S.P.
Une co-production ESA-Réunion et CRR, avec le partenariat de Kabardock.
Direction artistique : Esther Hoareau
Avec l'étroite collaboration de Jean-Paul Jansen, artiste-enseignant au Conservatoire Régional


Axe « Phénoménologie de l'île » coordonné par Esther Hoareau
Avec Le Meilleur Qroupe du Monde, (Soleïman Badat, Stefan Barniche, Sébastien Abadia, Esther Hoareau),  Nina Sanchez, Mathilde Lauret, WESTPOINT (Alexandre Grondin, Raphaël Grondin, Kenny Toinette, William Pougary, Radjay Souprayenmestry, Mathias Armougom, Jonathan Potana), Gaël Marimoutou et Pierrick Grasland

Un rendez-vous festif réunissant artistes, étudiants de l'ESA Réunion et du Conservatoire à Rayonnement régional, pour des expériences artistiques inédites autour d'œuvres sonores, musicales, ou visuelles en relation directe avec l'expérience auditive.

Retrouvez plus d'information dans le document ici

APILAB est un projet soutenu par la Direction des affaires culturelles de la Réunion – Ministère de la Culture (financement Unité de recherche)

 "SOSP"
JEUDI 2 MAI - 17h30/21h
Salle de conférence

Facebook